S’habiller avec du lin : une bonne idée estivale

Si l’on doit évoquer la matière parfaite symbolique de la période estivale, le lin vient assurément se placer sur la première marche du podium.
Idéale quand il faire chaud, pour se promener de façon décontractée, le lin est LE tissu de l’été.
Avec sa fibre creuse, le lin agit comme un thermorégulateur puisqu’elle crée une fine couche d’air qui isole.

Pourquoi porter du lin en été ?

La singularité du lin est son pouvoir d’absorption au niveau de l’humidité, sans oublier le fait que le lin sèche très rapidement.

Porté en période estivale, notamment en cas de fortes chaleurs, le lin s’avère pratique également pour le lavage et le séchage.
Pouvant ainsi contenir jusqu’à 20 % de son poids en eau, vous ne ressentez jamais l’humidité au toucher.
La fibre de lin est creuse, créant une barrière protectrice entre l’intérieur et l’extérieur, à l’image d’un double vitrage qui vient emprisonner l’air et offrant une barrière thermique naturelle.

Le lin est une fibre relativement résistante et souple.
Ce tissu ne peluche pas et ne se déforme pas.

Enfin, pour les personnes fragiles sur le plan de la santé, sachez que le lin est antiallergique.

 

Comment porter du lin en été ?

Pour adopter un look décontracté et chic à la fois, le lin s’avère une matière parfaite en été.
Que cela soit pour un pantalon, une chemise ou même un costume, le rendu est toujours élégant.

Pourquoi ne pas essayer une chemise en lin verte avec un t-shirt blanc par exemple ? Associé à un jean légèrement délavé, vous renforcez votre côté cool et chic.

Pour les chaussures, si vous n’êtes pas un adepte des mocassins qui assure un aspect classique et redonne un certain équilibre, vous pouvez très bien porter le chino avec un pare de Converse ou de simples baskets blanches.

Pour un style plus traditionnel, la veste en lin (de type blazer gris, blanc ou pastel) et coton est parfaite, car le coton apporte une légère rigidité et vous évite d’avoir un vêtement qui se froisse très facilement.

La chemise en lin : star de l’été

S’il y a un vêtement phare en lin à porter en été, c’est bel et bien la chemise. Encore faut-il savoir la choisir comme il le faut !
Ne choisissez pas une chemise en lin trop large, ou trop cintrée au contraire.
Au contraire, veillez aux coutures au niveau des épaules.
De même, veillez aux manches qui, lorsque les bras sont tendus, doivent s’arrêter à 2 cm de la base de votre pouce.
Pour la longueur de la chemise en lin, on l’arrête habituellement en dessous de la ceinture, car si elle s’avère plus longue, votre morphologie ne sera plus mise en valeur.

Comment l’assortir ?

  • Avec un bermuda ou pantalon chino beige si vous optez pour une chemise en lin colorée ;
  • Avec un short ou pantalon bleu ciel, corail ou vert d’eau pour les chemises en lin plus neutres.

Quoi qu’il arrive, portez toujours cette chemise en lin au-dessus du pantalon pour accentuer votre côté décontracté.

Les pièces en lin pour l’été

Pour un événement formel ou décontracté, pour une soirée chic entre amis, le costume en lin est l’outfit idéal.
Matériau solide et durable, le lin vous évitera de suer à grosses gouttes tout en offrant une allure très distinguée.
Si vous travaillez en entreprise, veillez à bien connaître le code vestimentaire, car certaines structures peuvent considérer le costume en lin comme trop décontracté.

N’hésitez pas à porter des chemises légères avec un pantalon en lin par exemple afin de créer un look élégant décontracté. Parfaite pour une sorte, une journée chaude de farniente ou un barbecue entre amis, ce look vous assure une réelle élégance en toute simplicité.

Si vous préférez, combinez un chino en lin avec une chemise en coton ou encore votre veste en lin préférée avec un jean clair légèrement délavé.
Les possibilités sont infinies dès lors que vous combinez le lin avec un autre matériau comme le coton.

Les pièces indispensables dans un dressing homme

Avoir un dressing homme, c’est posséder des pièces intemporelles, des pièces vestimentaires qui passent avec tout et qui s’associent avec la plupart de vos vêtements.
Ce sont les pièces dites basiques, les vêtements indispensables à partir desquels vous allez commencer à créer votre propre style.

Posséder des pièces basiques dans son dressing permet de repartir de zéro pour certains, de refaire une garde-robe pour d’autres, mais également de s’approprier enfin un look qui leur correspond.

Les hauts indispensables dans un dressing homme

Basique 1: le t-shirt

Un t-shirt bien coupé et qui a une belle forme convient à tous les styles.
Toutefois, il faut surveiller certains détails pour trouver le bon t-shirt :

  • La forme du col : choisissez un col rond au lieu du col V si possible;
  • Les coutures au niveau des manches : elles doivent tomber sur la cassure naturelle de vos épaules ;
  • La longueur des manches : une manche correcte s’arrête au milieu du biceps — on est loin des années 90 où les manches tombaient quasiment jusqu’au coude — et elle ne doit pas trop serrer ni être trop lâche ;
  • La forme au niveau du buste : ajusté aux pectoraux sans pour autant mouler votre buste.

Choisissez aussi des tons clairs (du blanc et du beige), mais aussi des gris. Un ou deux t-shirts noirs suffisent.

Basique 2: la chemise

Base de tout dressing masculin, la chemise fait partie des fondamentaux.
La coupe et le choix de la matière sont les critères le plus importants.

Les détails auxquels faire attention sont :

  • Le col proportionnel au visage ;
  • Des coutures bien faites au niveau des épaules : elles suivent également la cassure des épaules ;
  • Un joli tombé dans le dos quand la chemise est enfilée : évitez ce qui « bâille » ou donne un effet « parachute ».

Deux types de chemises sont disponibles, à savoir les chemises casual (style décontracté) et les chemises formelles que l’on porte surtout avec un costume (popeline, twill, fil à fil) et que l’on porte surtout rentrées dans un pantalon.

Enfin, faut-il le rappeler, mais ces chemises sont toutes à manches longues, sauf si êtes adepte du look Hawaii.

Basique 3: une maille

Une maille est une pièce vestimentaire qui s’oppose à une pièce tissée. Cela peut être un cardigan ou un pull.

Privilégiez, si possible, des matières naturelles comme la laine, car elles ne font pas transpirer, contrairement aux matières synthétiques.

Les bas indispensables dans un dressing homme

Basique 1: un jean

C’est le pantalon casual idéal qui s’associe avec de nombreuses autres pièces vestimentaires.
Veillez toutefois à vérifier les détails suivants :

  • Le tour de taille : relativement serré puisque c’est un vêtement qui se détend dans le temps ;
  • La fourche ou la longueur au niveau de l’entrejambe : en laissant légèrement tomber la fourche, vous allongez votre silhouette ;
  • L’ouverture de jambes : entre 17 et 18 cm en général.

Optez pour une coupe ajustée ou semi-slim, car la coupe droite sera considérée comme classique tandis que la coupe slim donne l’impression que le jean est trop petit.

Choisissez-le uni, brut, dans une toile relativement épaisse.

Basique 2: un pantalon

Il existe 2 types de pantalons, les formels (pantalons de costumes) souvent conçus en laine et les chinos (plus casual) en toile de coton.

Quel que soit le type de pantalon — passons les pantalons cargo et les pantalons à pinces qui ne sont pas considérés comme des indispensables — il importe que les sacs de poches soient épais, que les boutons soient de qualité (en matière naturelle si possible) et que les zips soient résistants.

Au niveau taille, veillez à ce qu’il n’y ait pas trop de matière au niveau des cuisses et que la ceinture suive la ligne de votre silhouette sans bâiller.

Basique 3: le costume

Souvent uni ou faux uni, c’est-à-dire avec des effets de matière, le costume bleu marine ou gris moyen est une pièce basique par excellence.

Les chaussures

Le choix des chaussures participe aussi à la qualité de votre dressing homme.
Vous avez le choix entre :

  • Les Richelieu : sûrement le soulier le plus habillé à porter surtout avec un costume ;
  • Les Derbys : le laçage est posé sur un empiècement en cuir différent du corps de la chaussure. Convient à une tenue polyvalente ou plus décontractée ;
  • Des Desert boots : bottines basses confortables et très polyvalentes. Une alternative aux sneakers.
  • Des sneakers : chaussures de sport pour un usage citadin. Confortables à souhait.

Comment s’habiller plus responsable ?

Aujourd’hui, en 2020, notre manière de consommer est en pleine mutation. En effet, notre intérêt et notre souci environnemental font que nous surveillons plus scrupuleusement la façon dont sont fabriqués les produits que nous achetons.
Et concernant plus particulièrement le textile, qu’en est-il ? Est-il possible aujourd’hui de s’habiller plus responsable?

Un premier constat

Avant d’émettre quelques idées pour consommer et s’habiller plus responsable, rappelons quelques chiffres pour expliquer la situation du textile sur notre planète.

Cette industrie est l’une des plus polluantes au monde. Quand on sait que près de 80 milliards de vêtements sont fabriqués chaque année dans le monde — soit près de 700 000 tonnes/an en France — on comprend que l’univers du textile a de forts enjeux environnementaux.

À côté de cela, en France, nous jetons près de 12 kg de vêtement chaque année et nous portons à peine le tiers de notre garde-robe. Par conséquent, la plupart des vêtements que nous jetons… n’ont jamais été ou très peu porté.

N’y aurait-il pas un gâchis quelque part ?

De plus, dans chacun de nos vêtements, surtout ceux qui sont fabriqués en Asie, on retrouve nombre de pesticides, de colorants, de colles, du pétrole. Et l’on ne compte pas la pollution liée au transport de ces vêtements, aux différents rejets de microfibres au moment du lavage et à la destruction finale des textiles in fine.

Alors, comment consommer du textile autrement ? Comment s’habiller plus responsable ?
Voici quelques astuces pratiques à mettre en place simplement dans son quotidien.

Faire un premier tri

A priori, cela semble évident pour que pour s’habiller plus responsable, il faut commencer par regarder ce que l’on a dans nos armoires et placards, n’est-ce pas ?
Pourtant, ce n’est pas un réflexe pour tout le monde.

Si l’on ne porte que 20 à 30 % de toutes nos tenues, pourquoi conserver le reste ?
En triant habilement ce que vous avez, en décidant que tel vêtement ne vous convient plus, que vous ne portez plus tel autre depuis belle lurette, vous allez commencer par y voir plus clair.

Concrètement, faites 3 tas :

  • Les vêtements qu’on ne porte plus parce qu’ils sont abimés ;
  • Les vêtements qui ne conviennent plus (plus à la mode, informes, etc.) ;
  • Les vêtements qui méritent objectivement d’être donnés.

Avec ce premier tri, il arrive que l’on retombe sur des pièces uniques, mais qui sont abimées ou tâchées.
Nettoyez-les si vous désirez les conserver, confiez-les à un pressing le cas échéant ou faites-les réparer.

Revendre ses vêtements

L’étape suivante est de revendre vos vêtements. Si vous avez du textile en bon état que vous ne portez plus, peut-être feront-ils la joie d’une autre personne ?
Il existe plusieurs sites, applications — on pense à Vinted notamment qui a le vent en poupe ces derniers temps — ou aux services de petites annonces comme LeBonCoin, Videdressing ou Vestiaire Collective.

Donner à une association

L’autre alternative est de donner ses vêtements à une association caritative.
Ces vêtements n’ont généralement plus de valeur marchande. Ils peuvent faire le bonheur d’associations comme la Croix-Rouge française ou Le Secours Populaire ou d’autres associations locales qui organisent des collectes.

Surveiller les étiquettes et les prix

Au moment de vos achats, il peut être intéressant de s’intéresser de plus près aux étiquettes de vos vêtements.
En règle générale, un t-shirt de qualité ne coûte pas 5 € et un sweat de qualité ne coûte pas 15 €.
Le prix est un 1er indice sur la qualité du vêtement.
L’autre indice est l’étiquette qui permet de voir la provenance du vêtement, sa composition, son éventuel label.

Promouvoir les offres éthiques

Un vêtement écoconçu est un vêtement pensé pour optimiser l’utilisation de matières premières naturelles. C’est aussi un produit qui cherche à limiter la production en énergie ainsi que l’utilisation de produits dangereux et nocifs.
C’est, enfin, un vêtement qui limite la quantité des déchets dans son processus de fabrication.

Acheter seconde main

Voici une tendance qui s’inscrit dans le temps.
Aujourd’hui, le réflexe d’acheter neuf à tout prix s’estompe un peu au profit des achats de seconde main.
Sur le plan écologique, vous avez l’opportunité d’acheter un vêtement de qualité, mais à un prix moindre.

Comment choisir et porter un sweat ?

Le sweat, qu’il soit avec capuche — on le nomme hoodie pour les puristes — ou sans capuche, est une pièce vestimentaire qui fait partie de notre quotidien.
Mais, si l’on ne fait pas attention, le risque de fashion faux-pas n’est jamais très loin.
Alors, comment bien choisir ce vêtement casual et surtout comment le porter en toute circonstance ?

Bien choisir un sweatshirt

Pour ceux qui ne sont pas encore convaincus par ce vêtement, le sweat est habituellement une pièce épaisse et ample, à manches longues et portée pour tenir au chaud.
On l’aime pour différentes raisons :

  • Il tient chaud, car il isole du froid ;
  • Il est confortable : moelleux, ample, réconfortant, le sweat est ce textile qui vous fait sentir à l’aise dans vos vêtements ;
  • Il symbolise tout un look, un style vestimentaire à lui seul.

Le choix des matières

Pour trouver le sweat qui vous convient, il est important de savoir qu’il existe dans plusieurs matières aux propriétés différentes :

  • La polaire : tissu léger et chaud à la fois, confortable et aux propriétés très isolantes ;
  • Le coton ou coton mélangé : associé souvent à du polyester, c’est la matière que l’on retrouve le plus souvent dans un sweat ;
  • La laine : idéal pour maintenir votre corps au chaud ;
  • Le nylon : cette matière vous garde au sec, car il repousse l’humidité ;
  • Le coton brossé : connu pour être le tissu le plus doux pour un sweat.

Les couleurs d’un sweat

Plusieurs options s’offrent à vous dans le choix de votre sweat. Certaines couleurs sont plus rafraichissantes, plus vives que d’autres qui entreront davantage dans les basiques.

  • Le sweat gris : à associer avec un jogging ou un jean. Se porte aussi avec une chemise ou un manteau élégant ;
  • Le sweat bleu marine : parfait avec un pantalon sobre et une paire de sneakers. Polyvalent qui s’adapte à tous vos vêtements.
  • Le sweat blanc : discret, on peut le choisir avec des imprimés graphiques, des logos ou des illustrations.

 

La taille de votre sweat

De même, pour bien choisir votre sweat, il est essentiel que vous connaissiez vos mensurations, c’est-à-dire le tour de votre poitrine, votre longueur de bras et la longueur de buste.

Les sweats se retrouvent généralement entre le XXS (entre 81 et 86 cm de tour de poitrine) et le XXL (entre 116 et 121 cm).

Bien porter le sweat

Le sweat peut s’associer à beaucoup de vos tenues. Que cela soit dans un cadre formel ou plus décontracté, il existe toujours un sweat qui correspond à une circonstance.

Souvent connoté sportif, le sweat peut faire habillé quand il est paré de couleurs unies comme le gris, le noir ou le blanc. Associé avec une chemise, cela donne immédiatement quelque chose de plus formel tout en restant confortable.

Pour le bas, le sweat convient parfaitement à un jean ou un pantalon relativement ajusté.

Pour les chaussures, un sweat se porte plus facilement avec une paire de sneakers.